6.12.10

New baby!

Nikon FM2n

La famille s'agrandit avec l'arrivée à la maison de ce petit bijou d'appareil photo argentique. Un mythe de chez Nikon. Une Kodak Tmax 400 comme première pellicule et développement maison à venir... j'ai hâte. Une autre approche de la photographie. Un peu marre du numérique!

Nikon FM2n, Nikkor AF 50mm f1,8
 

22.11.10

Japon

Octobre 2010

Quel voyage! Trop court, malheureusement, puisque nous ne sommes partis que 9 jours. Mais on a enfin pu réaliser un rêve qui nous trottait dans la tête depuis quelques années. 
Arrivée à Kyoto, où nous passons 3 jours. C'est le Japon traditionnel, avec ses temples, ses châteaux du Moyen-Âge, ses vieilles maisons... Ballades magiques sous la pluie qui apportait malgré tout un certain charme à nos visites. Premiers contacts avec la population japonaise aussi, qui se montre très accueillante, chaleureuse et serviable pour les gaijins perdus que nous étions.


Ensuite, direction Hakone, au sud de Tokyo. Découverte de la montagne japonaise, des sources d'eau chaude (les onsen!). Le calme, la sérénité...


Puis fin du périple à Tokyo. La folie! Une ville de dingue, qui ne dort jamais, ne s'éteint jamais, mais dans laquelle rien ne dépasse, rien ne va de travers (du moins en apparence!). La foule, ordonnée, organisée, silencieuse... c'est une autre planète.  Visite du musée Ghibli, magique!


Retour difficile sur Paris avec une seule idée en tête, celle d'y retourner le plus vite possible. Un projet de wwoofing dans la campagne japonaise est en cours!

Ah je n'ai pas précisé qu'au cours de ce séjour, nous aurons à deux englouti une vingtaine de ramen!

Back to business!

Tribulations culinaires et photographiques... le retour!

Ca fait bien (trop) longtemps que mon petit blog n'a pas été mis à jour. Je l'ai complètement délaissé me disant chaque semaine "allez, ce week-end c'est bon, tu t'y remets!"... et ce week-end (je sais c'est lundi, mais moi le lundi je suis encore en week-end héhé!) est le bon!
Il s'est passé tellement de choses ces derniers mois. La reprise et la fin de l'école, le projet de restaurant qui avance (dans la tête, mais ça avance!), un mariage (le mien!), un nouveau stage (à l'Astrance!) et un voyage au Japon notamment. 
Tant d'évènements et de pensées qui vont de nouveau alimenter ces 'Tribulations'. C'est parti, le blog est relancé pour de bon!



11.5.10

Session studio 2

Même session, même config,

Terence

10.5.10

Session studio

Session studio improvisée dans un studio improvisé et bricolé.

Laura

7.3.10

Chococo!

Exotisme et régression

J'ai eu comme une petite envie de chez nous... une grosse envie en fait! Comme toujours... et du coup, plutôt que de cuisiner des plats en sauce bien bourratifs et énergétiques pour l'hiver, je mets un peu de soleil dans nos assiettes. Des épices, des fruits, du lait coco... Mouaaaaah, la noix de coco!!! 

Tarte façon 'Bounty'

     Ingrédients (4 pers.)
 
Pour la pâte brisée coco / amande
  •  60 g de beurre                                              
  •  1 g de sel
  •  40 g de sucre glace
  •  25 g de poudre d'amande
  •  25 g de coco râpée
  •  25 g d'oeuf entier
  •  120 g de farine
Pour la crème coco
  • 20 g de beurre
  • 20 g de coco râpée
  • 25 g de sucre glace
  • 15 g d'oeuf entier 
Pour la ganache
  • 65 g de crème liquide
  • 60 g de chocolat noir à 64%
  • 10 g de beurre  
Pour le glaçage
  • 20 g de crème liquide
  • 24 g d'eau
  • 30 g de sucre
  • 10 g de cacao en poudre
  • 1 g de gélatine (à réhydrater dans de l'eau froide)

     A vos fourneaux!

Pour la pâte, mélanger le beurre pommade et le sucre glace jusqu'à ce qu'il blanchisse. Incorporer ensuite la poudre d'amande, la coco et le sel. Ajouter ensuite l'oeuf tempéré puis une fois que le mélange est homogène, incorporer la farine petit à petit. Former une boule, aplatir un peu, filmer et réserver 1h au frais.
On passe à la crème coco, qui se prépare comme une crème d'amande. Il suffit de mélanger le beurre pommade avec les éléments sec, de bien fouetter et d'incorporer ensuite l'oeuf tempéré. 
Abaisser et piquer la pâte et foncer de petits cercles à tartes. Garnir les fonds avec la crème coco sur une couche de 2 mm. Enfourner à 170°C durant 20 minutes. Laisser refroidir sur grille.
Pour la ganache, faire bouillir la crème et la verser progressivement sur le chocolat hâché. Lorsque le mélange est homogène, incorporer le beurre. Garnir les tartes et mettre au frais.
Le glaçage se fait en faisant bouillir la crème, l'eau et le sucre. On incorpore le cacao et on coupe le feu. Ajouter la gélatine essorée au bout de 2 minutes et laisser refroidir. Verser sur la ganache et remettre au frais. 

     Aàààà taaableuuuh! 

On peut décorer la tarte avec un peu de coco râpée ou avec une tuile coco. Y a plus qu'à manger cette tarte, avec les doigts s'il vous plaît! Alors, y a pas un ptit air de 'Bounty' dans cette tarte?  
   

27.2.10

Recette 'number one'!

Une envie d'Italie...

Rhaaaa c'est les vacances et je vais donc pouvoir trouver un petit peu de temps pour alimenter ce blog! Ca faisait un petit moment que je voulais mettre une recette (une PREMIERE recette mouhaha!), mais bon...
j'ai été pas mal occupé ces derniers temps, avec la reprise à l'école, les recettes, le mémoire, le festival culinaire OFF à Deauville... bref, je suis de nouveau là, avec cette fois-ci une recette sous le bras! Et quelle recette! 
En ce moment je pense pas mal à l'Italie. Des envies d'escapades... Florence, Milan, Rome... et de plats typiquement italiens. Et cette semaine, c'est le risotto qui s'est invité dans nos assiettes. J'en profite également pour vous faire découvrir le travail d'un chef italien installé à Milan, Carlo Cracco (http://www.ristorantecracco.it). Son second est venu faire une démo à Deauville et leur cuisine est vraiment surprenante. 

Risotto sésame et champignons, saumon poêlé à l'huile au thé fumé


     Ingrédients
  • 160 g de riz Arborio
  •  5 champignons de Paris taillés en quartiers
  • 1 CàS de sésame noir torréfié
  • 1 oignon blanc ciselé (petits dés)
  • Vin blanc sec (Sauvignon du Pays d'Oc)
  • 400 ml de bouillon de volaille
  • Zeste de citron râpé
  • Ciboulette ciselée
  • Beurre
  • 2 CàS de Parmesan râpé
  • 1 CàC d'huile de sésame
  • 2 pavés de saumon
  • Huile de pépins de raisin
  • Thé noir fumé (Lapsang Souchong, Pu Er...)
  •  
         A vos fourneaux!

    Tout d'abord, faire chauffer l'huile à 100°C, retirer du feu et y mettre le thé à infuser jusqu'à  complet refroidissement. Filtrer à l'aide d'une passoire et réserver.
    Cuire les champignon dans un peu de beurre et d'huile au thé fumé. Assaisonner et réserver.
    A l'assault du risotto!: rien de difficile, vraiment! Faire suer (revenir sans coloration) l'oignon dans un peu de beurre. Quand il est translucide, ajouter le riz (non lavé!) et éventuellement un peu de beurre. Le faire nacrer, c'est-à-dire le rendre translucide et mouiller au vin blanc quasiment à hauteur. Réduire à sec sans cesser de remuer et mouiller de même avec le bouillon de volaille. Répéter la même opération plusieurs fois de suite jusqu'à ce que le riz soit cuit. Hors du feu, lier le riz avec le parmesan, un peu de beurre et mouiller avec encore un peu de bouillon. Ajouter les champignons, la ciboulette, le sésame noir et le zeste de citron. Finir avec un trait d'huile de sésame et rectifier l'assaisonnement.
    Assaisonner (fleur de sel et poivre) et poêler les pavés de saumon à l'huile au thé fumé côté peau. Leur donner une belle coloration et finir la cuisson à four doux (140°C). Le saumon est cuit lorsque vous y plantez un cure dent sans sentir de résistance.
          
         Aàààà taaableuh!

    Verser le risotto dans l'assiette et mettre par dessus le saumon côté peau au dessus. Décorer avec un peu de frisée et de ciboulette assaisonnées d'une vinaigrette au citron. Bon appétit!

    28.1.10

    Hiver...

    ... long hiver!


    L'hiver semble tellement long. Surtout lorsque l'on pense à la famille et aux amis restés sur le caillou, qui profitent d'un été tropical à la plage, la rivière, sur les îlots... J'adore Paris, mais la combinaison soleil/chaleur/sable/lagon me manque, surtout en cette saison!





    7.1.10

    Noir & blanc

    S'inspirer de la rivière...

    La rivière continue calmement sa route, ignorant les ponts qui l'enjambent d'une rive à l'autre. Les arbres, dénudés par l'automne, assistent à ce mouvement paisible. Appel à la réflexion.


    4.1.10

    Back in Paris!


    Stage en Périgord... the end

    Fin du stage périgourdin, retour à la vie parisienne. Ces 6 mois auront été vraiment enrichissants, faits de rencontres et d'évènements que je garderai en mémoire. Je considère que j'ai eu de la chance d'avoir été placé là-bas. Le fait de travailler dans une petite brigade a permis un contact facile et ouvert avec un MOF, également rendu possible grâce à la simplicité et l'humanité d'un Chef que j'admire désormais non seulement pour son travail mais aussi pour sa personnalité et sa manière de diriger une cuisine. J'ai beaucoup appris au sein de cette brigade et maintenant, je poursuis ma route...